Merci de vous joindre à nous lors de notre 12e gala annuel WILL AB, nous avons hâte de vous voir à Edmonton l’année prochaine!

 

LAURÉATES DES PRIX WILL 2022

Leadership dans la profession (pratique privée): Alicia Quesnel

Leadership dans la profession (gouvernement/à l’interne): Moira Váně

Leadership dans la profession (rôles élargis): Heidi Schubert, K.C.

Leadership dans la collectivité: Meenu Ahluwalia

Leader de demain: Susannah S. Alleyne

LAURÉATE DU PRIX 2022 POUR L’ENSEMBLE D’UNE CARRIÈRE : l’honorable juge Karen A. Crowshoe

Karen A. Crowshoe est née et a grandi dans la réserve Piikani, dans le sud de l’Alberta. Elle est fière de ses racines ancestrales Piikani et porte le nom pied-noir de Niitsiita’paapoyii, qui signifie « À elle seule ». Elle a été la première femme Pied-Noire à être admise au Barreau de l’Alberta et, en décembre 2017, elle a été la première femme des Premières Nations à être nommée juge à la Cour provinciale de l’Alberta. Lorsqu’elle a été nommée juge, son objectif était de participer à des initiatives dans lesquelles la magistrature s’orienterait vers des processus judiciaires de réparation et de réconciliation en lien avec les populations autochtones. Elle a réalisé cette vision lorsqu’en collaboration avec d’autres juges de la Cour provinciale et des intervenants communautaires, elle a créé le tribunal autochtone de Calgary en septembre 2019, où elle siège régulièrement. Elle continue de s’intéresser à ce domaine en participant à d’autres initiatives judiciaires en cours concernant les populations autochtones.   

 La juge Crowshoe a obtenu son baccalauréat en administration des affaires de l’Université de Lethbridge en 1989 et son baccalauréat en droit de l’Université de la Colombie-Britannique en 1992. Elle est devenue membre du Barreau de l’Alberta en 1994. Sa carrière juridique s’est concentrée en grande partie sur la prestation de conseils aux gouvernements et aux organismes des Premières Nations, tandis que dans le cadre de son travail communautaire, elle a travaillé au sein d’organisations vouées à la préservation des modes de connaissance des Piikani et à la promotion des questions relatives à la jeunesse et à l’éducation. La juge Crowshoe reconnaît l’influence importante que les gardiens du savoir traditionnel des Pieds-Noirs ont eu dans sa vie et elle continue d’appuyer leurs efforts pour promouvoir la culture et les traditions des Pieds-Noirs.